Le cimetière des Capucins est le site néoclassique le plus important de la ville : un musée à l’air libre parsemé de sépultures, panthéons, mausolées et sculptures funéraires, qui retrace 200 ans d’histoire de Mataró. Dans cet espace reposent les dépouilles de personnalités importantes comme l’instigateur de la première ligne de chemin de fer, Miquel Biada ; l’architecte, homme politique et historien, Josep Puig i Cadafalch ; le syndicaliste Joan Peiró ; les artistes Jaume et Jordi Arenas ; l’archéologue MariàRibas, le poète Josep Punsola ou encore le chanteur Pere PubillCalaf « Peret », entre autres.

caputxins cementiri

Sa construction remonte à l’an 1787 lorsque le roi Charles III interdit sur ordonnance les enterrements dans les églises, entraînant ainsi la construction de nouveaux cimetières aérés, à l’écart de la ville. En 1817, la mairie de Mataró donna le feu vert à une proposition de l’ordre des Capucins de faire un « champ saint » ou cimetière dans la partie haute du couvent, pour tous les habitants de la ville souhaitant y être enterrés. En trois ans seulement, le site réussit à accueillir la quasi-totalité des enterrements célébrés à Mataró.

Depuis sa construction, le cimetière et le couvent des Capucins ont fait l’objet de plusieurs fortifications, démolitions et reconstructions. En 1835, il fut victime d’un incendie puis définitivement abandonné par les frères capucins. En 1844, lors d’une vente aux enchères, le conseil de fabrique de Santa Maria acquit la propriété, qui accueillerait le nouveau cimetière catholique. En 1944, le site fit l’objet d’un nouvel agrandissement à droite de l’esplanade de l’entrée principale, la Secció Nova, œuvre de l’architecte municipal Lluís Gallifa.


Adresse : c. del Molí de Dalt, 4 08304 Mataró
Tél. : (+34) 937 574 767
Horaires : du lundi au dimanche de 9 h à 17 h 30